La statue de la vierge Marie de l’église chrétienne de Santa Cruz à Oran dans l’ouest de l’Algérie, a fait objet d’actes de vandalisme. La statue de la grotte de Notre-Dame de Santa Cruz a été renversée avec son socle de pierre et a été endommagé. Il s’agirait d’une tentative de vol qui a mal tournée, selon ce qu’a rapporté ce samedi 16 mai, le journal arabophone El Khabar. 

Selon la même source, le procureur de la République prés le tribunal d’Oran a ordonné le placement sous mandat de dépôt de quatre (4) gardiens de l’église. Ils seraient selon les premiers éléments de l’enquête, à l’origine de cet acte criminel.

En effet, la chapelle de Santa Cruz construite en pierres extraites de la montagne du Murdjadjo où elle est perchée, a fait objet d’une tentative de vol en début du mois. Quatre pilleurs auraient détruit la statue de la Vierge Marie en tentant de la voler. Ils auraient même, détruit d’autres monuments saints sur leur passage.

Lors des investigations, les soupçons se sont retournés contre les quatre hommes chargés de garder les lieux. Les enquêteurs se sont basés sur les déclarations des mis en cause. En effet, les quatre gardiens du lieu de culte auraient donné des versions totalement contradictoires au moment des dépositions.

Fonctionnaires à la municipalité d’Oran, ces individus, qui devaient garder la chapelle de Santa Cruz auraient saccagé le lieu de culte et détruit la statue de la Vierge Marie en tentant de la voler afin de la vendre au marché noir, comme objet d’antiquité.

La situation des chrétiens en Algérie inquiète

Par ailleurs, la communauté chrétienne en Algérie dénonce depuis plusieurs années, les intimidations dont font objet les fidèles. De nombreux chrétiens ont dénoncé la série de fermetures des églises sur le territoire national.  Plusieurs associations et organisations évangéliques ont appelé à cesser « les pressions et les intimidations croissantes de la part du gouvernement algérien ».

Mardi, le Congrès américain avait sévèrement critiqué les autorités algériennes concernant la fermeture des lieux de cultes chrétiens. Des représentants américains avaient signé une lettre adressée au Président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Les élus américains appellent l’Algérie à « fortement encourager la création de protections constitutionnelles supplémentaires et d’autres structures juridiques pour que tous les Algériens puissent pratiquer la foi de leur choix. Nous appelons votre gouvernement à autoriser la réouverture des églises que vous avez déjà fermées et à créer un moyen viable par lequel les églises peuvent obtenir une autorisation complète de fonctionner, » a-t-on écrit.