Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran a apporté, samedi 16 mai, des précisions sur l’acte de vandalisme dont a fait objet la statue de la grotte de Notre-Dame de Santa Cruz. L’évêque confirme dans un communiqué que la statue sainte a été renversée et endommagée dans la nuit de lundi 4 mai. 

Jean-Paul Vesco indique qu’ « ainsi que cela a été rapporté par la presse, la statue de la grotte de Notre-Dame de Santa Cruz a été l'objet d'un acte de vandalisme dans la nuit de lundi 4 mai ». Il précise que « la statue n'a pas été décapitée, mais renversée avec son socle de pierre et ses deux bras ont été endommagés dans la chute ».

Le dominicain d'Oran n’apporte pas néanmoins, plus de détails sur les circonstances de cet acte ni sur les motivations de ses auteurs. Il déclare que « ce geste ne fait pas honneur à ceux qui l'ont commis et qui en portent seuls la responsabilité. Il n'aura pas le dernier mot sur la volonté de "vivre ensemble en Paix" dont nous célébrons aujourd'hui la journée mondiale qui a donné son nom à l'esplanade du sanctuaire ».

Selon le quotidien arabophone El Khabar, qui a rapporté l’information samedi, la statue de l’église chrétienne de Santa Cruz aurait été vandalisée par des pilleurs. Quatre fonctionnaires de la municipalité d’Oran qui travaillaient comme gardiens de l’église ont été placés en détention provisoire en attente de leur procès.

À lire aussi :  Accusés d'abus de fonction, des employés d'Air Algérie sous les verrous

Ils seraient accusés d’avoir détruire la statue de la grotte de Notre-Dame de Santa Cruz en tentant de la voler dans le but de la vendre au marché noir. Les mis en cause ont été compromis par leurs versions totalement contradictoires au moment des dépositions.

Lire aussi : Algérie : Deux mosquées profanées en plein Ramadan