Le quartier « Boumarchi », relevant de la cité Tlidjene de la ville de Sétif (est de l'Algérie), a été ébranlé par un terrible incident dans la journée de mercredi 20 mai. En effet, un jeune homme, âgé d'une trentaine d'années, y a tenté de s’immoler par le feu pour des raisons encore inconnues, rapporte ce jeudi 21 mai le quotidien arabophone Ennahar.

Les faits ont eu lieu en plein centre-ville de la wilaya de Sétif. Après s'être aspergé d'essence, le jeune homme a mis le feu à son corps pour se donner vraisemblablement la mort. Des personnes présentes sur place ont aussitôt alerté les pompiers, tout en tentant d'éteindre les flammes.

Une fois sur place, les agents de la Protection civile ont transféré d'urgence le trentenaire vers le CHU Saâdna Abdenour de Sétif. On apprend que le jeune homme a subi des brûlures au troisième degré. Il a été admis en soins intensifs. Son pronostic vital est sérieusement engagé. Notons que l'identité du brûlé est pour l'heure inconnue. Le staff médical n'a trouvé aucun document d'identité sur lui.

Avisés, les services de police ont procédé à l'ouverture d'une enquête. Cette dernière permettra d'identifier la victime dans un premier temps. Et ensuite, de révéler les véritables raisons qui l'ont poussée à passer à l'acte.

À lire aussi :  France : Un Marocain condamné pour agression sexuelle sur une fille de 13 ans à bord d'un bateau

Il faut rappeler que ce drame intervient après deux incidents semblables qui se sont produits en avril dernier en Algérie. Le premier a eu lieu à Mostaganem, dans l’ouest du pays. Un jeune homme avait tenté de s’immoler par le feu devant un poste de police de la ville. La scène, filmée et partagée, avait d'ailleurs fait le tour du web en Algérie. A Tissemsilt, un marchand ambulant avait aussi tenté de s’immoler par le feu pour protester contre la saisie de sa marchandise par la police.