Le marché de la Bastille dans la wilaya d'Oran a été le théâtre d'une tentative de suicide. En effet, un marchand a voulu se donner la mort en se brûlant devant des dizaines de vendeurs et de passants consternés. Son acte aurait un lien avec l'interdiction des autorités locales de le laisser exercer dans ce marché, rapporte, ce lundi 15 juin, le quotidien francophone Liberté.

Le drame s'est produit dans la matinée du dimanche 14 juin à Oran, dans l'ouest de l'Algérie. L'homme, âgé de 40 ans, n'a pas hésité à se mettre le feu après s'être aspergé d'essence. Un incident qui a provoqué la stupéfaction des marchands et des riverains. Selon la même source, l'individu a recouru à ce geste après que les autorités lui ont interdit de poursuivre l'activité commerciale qu'il exerçait depuis 20 ans dans ce marché.

Il est vrai qu'avec la crise sanitaire que vit le pays, de nombreux vendeurs informels se sont retrouvés sans travail et sans revenus journaliers. Vivant dans la précarité, ces commerçants clandestins ont d'ailleurs lancé un cri de détresse pour alerter sur leur situation. Sans ressources et sans aide financière, leurs familles se retrouvent plongées dans la misère. C'est ce qui aurait provoqué le désespoir de ce père de deux enfants, qui a tenté de s'immoler.

À lire aussi :  Démantèlement à Béjaïa d'un réseau de faux visas dirigé par une femme

Le marchand se trouve entre la vie et la mort

Il faut dire que la tension est vite montée au moment du drame. Les vendeurs du marché de la Bastille n'ont pas caché leur colère. Ils incombent la responsabilité de cet incident aux autorités. Les forces de sécurité étaient présentes en force pour rétablir l'ordre, tandis que la Protection civile s'est occupée de transférer, en urgence, la victime vers l'établissement hospitalier universitaire d'Oran. Cette dernière souffre de brûlures de 3e degré. Son pronostic vital est sérieusement engagé.

Ce drame rappelle un incident semblable qui s'est produit en avril dernier en Algérie, précisément à Tissemsilt. Un marchand ambulant y avait tenté de s’immoler par le feu pour protester contre la saisie de sa marchandise par la police.