Un sans-papier algérien arrivé en Sardaigne dans le sud de l’Italie, la semaine dernière a provoqué une véritable panique dans le centre d'accueil de migrants à Monastir. Le jeune Algérien a été testé positif au coronavirus et a été immédiatement placé en isolement. Tous les migrants hébergés dans le centre, le personnel de l’établissement et les agents qui sont entrés en contact avec lui sont soumis au protocole épidémiologique de sécurité, indique ce mercredi 17 juin, le journal régional Sardegna Live.  

L’arrivée du migrant algérien porteur du Covid-19 en Italie, fait craindre une nouvelle source de contamination au virus, à travers les migrants clandestins.  Plusieurs hommes politiques et dirigeants locaux ont tiré la sonnette d’alarme.

Eugenio Zoffili, président de la commission parlementaire italienne pour le suivi de la mise en œuvre de l'accord de Schengen, pour la supervision de l'activité d'Europol et de contrôle de l'immigration a appelé « le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Luigi Di Maio de s'engager pleinement dans le travail diplomatique avec l'Algérie pour arrêter les flux de migration illégale ». « La situation s'aggrave de manière inquiétante dans toutes les régions de notre pays qui sont également les frontières extérieures de l'Europe » a-t-il encore indiqué.

À lire aussi :  Allemagne : Un autre prédicateur marocain expulsé d'Europe

Le sans-papier algérien appartient au groupe de migrants qui ont atterri dans le sud de la Sardaigne en fin de soirée du vendredi 12 juin. Cinq d’entre eux ont été interceptés par la police qui les a dirigés vers des structures sanitaires afin d’effectuer le dépistage, alors que les autres migrants clandestins se sont dispersés sur le territoire Italien.

Pour rappel, les autorités italiennes ont entamé depuis le 1er juin, une vaste opération de régularisation des sans-papiers. La décision prise à la mi-mai, pour soutenir l’économie face à l’épidémie de coronavirus, comporte un article permettant potentiellement à des milliers de clandestins d’obtenir des papiers, du moins temporairement.

Cette annonce a suscité un regain d’intérêt des candidats à l’immigration de la rive sud de la Méditerranée. Depuis quelques semaines, les traversées maritimes clandestines vers l'Italie se multiplient en dépit des conditions sanitaires dangereuses.

Lire aussi : Mort mystérieuse d’un jeune Algérien dans une prison en Italie