La wilaya de Skikda, à l’est de la capitale Alger, a été secouée par un terrible féminicide, vendredi 19 juin. Un père de famille a froidement assassiné la mère de ses quatre enfants avec un objet tranchant, informent des sources locales.

Selon les mêmes sources, le meurtre a eu lieu à l’intérieur du domicile familial, situé dans le quartier Aïssa-Boukerma. Une violente dispute conjugale a éclaté vers midi. Le différend s’est soldé par un abominable féminicide. Le père de famille a froidement assassiné son épouse et mère de ses quatre enfants.

Une enquête a été ouverte

Par ailleurs, les services de la police, accompagnés du procureur de la République près la Cour de Skikda, se sont rendus sur les lieux du crime. L'auteur présumé a été arrêté et une enquête a été ouverte pour connaître les causes exactes et les circonstances de cet effroyable féminicide qui demeure, pour l’heure, un mystère.

Pour rappel, lundi 1er juin, les services de sécurité de la wilaya de Chlef, dans le nord de l'Algérie, avaient procédé à l’arrestation de cinq individus soupçonnés d’être impliqués dans le meurtre d’une jeune femme retrouvée morte à côté de la polyclinique de Bouzghaïa. L’enquête a révélé que la victime a subi un viol collectif et une torture à mort.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

A noter que, depuis le début de l’année 2020, près de 23 féminicides ont été relayés par la presse. Une recrudescence alarmante des violences faites aux femmes a été, en outre, enregistrée durant la période de confinement. Des violences qui se terminent souvent en terribles féminicides.

Lire aussi : Algérie : Une jeune fille de 20 ans retrouvée étranglée dans sa chambre