L'Algérie a enregistré, ce jeudi 16 juillet, un nouveau tremblement de terre. De magnitude 3,4 sur l’échelle ouverte de Richter, la secousse s'est produite dans la wilaya de Bejaïa, en Kabylie. C'est ce qu'a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) sur sa page officielle.

Le tremblement de terre, qui a eu lieu dans l'après-midi de ce jeudi, a été enregistré aux environs de 14h28 (heure locale). Cette secousse tellurique a atteint une magnitude de 3,4 sur l’échelle ouverte de Richter.

Selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), l’épicentre du séisme a été localisé à cinq kilomètres au sud-est de la commune d'Aokas, dans la wilaya de Bejaïa, en Kabylie. Notons que les habitants de plusieurs wilayas limitrophes, telles que Jijel et Sétif, ont ressenti cette secousse. Néanmoins, aucun dégât humain ou matériel n’a été signalé.

L'Algérie connaît une forte activité sismique

Rappelons qu'il s'agit du deuxième tremblement de terre que la même localité enregistre en 24 heures. En effet, le CRAAG a déjà signalé, mercredi 15 juillet, une secousse tellurique de magnitude 3,9 sur l’échelle ouverte de Richter. L'épicentre du séisme avait été localisé à 4 kilomètres au nord-est de la ville côtière d’Aokas.

Il faut dire que l’Algérie enregistre depuis quelques semaines de nombreux séismes. En plus des deux secousses enregistrées à Bejaïa, le mois en cours a déjà été marqué par quatre autres tremblements de terre. Le 4 juillet dernier, une forte secousse tellurique de magnitude 4,3 sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée à cinq kilomètres au sud-est de la localité de Lazrou, dans la wilaya de Batna. La wilaya de Mostaganem a connu, quant à elle, deux tremblements de terre le 12 et 14 juillet. Ces secousses ont successivement atteint la magnitude de 3,1 et 3,2 sur l’échelle de Richter.

Une autre secousse a également secoué Alger le 13 juillet dernier. Localisée à 15 kilomètres au nord-ouest de la commune de Aïn Benian, elle avait atteint une magnitude de 3,2 sur l’échelle ouverte de Richter.