Les services de la police de la wilaya d’Oran, dans l’ouest de l’Algérie, ont arrêté deux individus suspectés du meurtre d’un jeune de 17 ans. Les mis en cause auraient agressé à mort leur victime dans forêt Canastel, pour une histoire de portable, indique, mardi 21 juillet, le quotidien arabophone Ennahar.

Selon la même source, le jeune homme, âgé seulement de 17 ans, était en train de faire du sport au niveau de la forêt Canastel d’Oran. Il a été surpris par les deux individus qui voulaient lui voler son téléphone portable. Face à la résistance du jeune homme, l’un des voleurs aurait fait usage d’une arme blanche et lui a asséné des coups au niveau du thorax.

Le jeune homme a rendu l’âme sur place, avant l’arrivée des secouristes. Les services de sécurité ont aussitôt ouvert une enquête qui a abouti à l’identification et à l’arrestation des deux présumés assassins. Ces derniers ont été placés en garde à vue en attente de leur procès.

Pour rappel, le 10 juillet dernier, la wilaya de Tipaza, dans l’ouest de l’Algérie, a été ébranlée par un effroyable féminicide. Une jeune femme âgée de 30 ans a été retrouvée morte dans une forêt. La Protection civile a évacué la dépouille vers la morgue de l’hôpital.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Le corps de la jeune femme a été découvert dans la forêt de Beni Milleuk. Avisés, les éléments de la Protection civile de la wilaya de Tipaza ont procédé au transfert du corps de la victime vers la morgue de l’hôpital pour les besoins de l’autopsie.

La victime a été identifiée. Il s’agit d’une jeune femme portée disparue depuis quelques jours. Son portrait a été dressé par sa famille au moment où la disparition a été signalée aux autorités compétentes.

Lire aussi : Algérie : Pour éviter le scandale, un père de famille assassine et enterre sa maîtresse