Un homme âgé d'une quarantaine d'années et travaillant comme gendarme a été retrouvé mort dans des circonstances mystérieuses dans la wilaya de Bouira, en Kabylie. L'hypothèse d'un décès causé par le coronavirus a été évoquée, a-t-on appris de sources locales.

Le corps du gendarme a été retrouvé dans la soirée de jeudi 23 juillet. Il a été découvert par ses collègues dans son logement, sis dans l’enceinte de la brigade de la gendarmerie de la commune de Haïzer, une localité située à une dizaine de kilomètres au nord du chef-lieu de wilaya de Bouira, en Kabylie.

Sur place, le médecin de l’établissement public de santé de proximité (EPSP) de la ville de Haïzer a établi le constat de décès du gendarme. Les éléments de la Protection civile se sont aussitôt dépêchés sur les lieux pour transférer la dépouille vers  la morgue de l’établissement hospitalier public (EPH) Mohamed Boudiaf de la wilaya de Bouira.

La victime serait morte du coronavirus

Âgé de 43 ans, le défunt est originaire de la wilaya de Chlef, dans le nord-ouest de l'Algérie. Les causes exactes de sa mort demeurent inconnues. Néanmoins, des sources proches du gendarme ont révélé qu'il était contaminé par la Covid-19 et se trouvait en confinement dans sa chambre depuis plusieurs jours. Une version démentie par certains de ses collègues qui ont affirmé que le gendarme était mort d'un arrêt cardiaque.

À lire aussi :  France : Un Algérien refuse d'être expulsé et agresse des policiers

Le parquet de Bouira a ouvert une enquête qui permettra de connaître les vraies circonstances de ce drame qui a mis en émoi tous les collègues de la victime. Notons que ce drame rappelle un autre incident semblable qui a eu lieu à Alger. En effet, en dernier, le corps sans vie d'un jeune policier a été retrouvé à l’intérieur de sa chambre à la brigade de Dar El Beïda.

Lire aussi : Algérie : Un policier assassine sa femme et trois membres de sa famille