La commune de Ouled Hedadj, dans la wilaya de Boumerdes, a été ébranlée par un terrible drame. Un homme, âgé d’une trentaine d’années, y a été sauvagement assassiné, lundi 3 août, par un groupe d’individus, indique le journal arabophone El Khabar.

Selon la même source, les présumés meurtriers ont asséné à leur victime, âgée de 35 ans, plusieurs coups de couteau avant de prendre la fuite en la laissant gésir dans une mare de sang.

Dépêchés sur les lieux, les services de la Protection civile ont évacué le corps inerte vers la morgue de l’hôpital. Selon la même source, les services de sécurité ont lancé des opérations de recherches pour retrouver les coupables.

Les habitants réclament plus de sécurité

Les habitants de la localité de Ouled Hedadj sont horrifiés par ce crime odieux. Ils interpellent les responsables locaux sur le climat d'insécurité qui règne dans leur localité, où la criminalité a pris des proportions alarmantes ces derniers temps.

Depuis quelques mois, les chiffres liés aux crimes explosent en Algérie. Pour rappel, vendredi 31 juillet, soit au 1er jour de l’Aïd El Adha, la wilaya de Annaba, située dans l’extrême nord-est de l’Algérie, a été secouée par un autre crime odieux. Un jeune homme a ôté la vie à un quinquagénaire à l'aide d'un fusil harpon.

A Skikda, dans la nuit de lundi à mardi 28 juillet, un individu âgé d’une vingtaine d’années a été assassiné par un père de famille. Le mobile du crime reste à déterminer par les services de sécurité. Néanmoins, des sources concordantes révèlent qu’il s’agit d’un « crime d’honneur ». Le père de famille aurait surpris la victime, un militaire, en compagnie de sa fille dans un endroit isolé.

Lire aussi : Algérie : Un jeune homme et une femme âgée froidement tués