L'Algérie a enregistré, samedi 15 août, un nouveau drame. Une adolescente, âgée de 16 ans, a été violée puis assassinée par son voisin, dans la wilaya de Tipaza. Le meurtrier, marié et père de deux enfants, a ensuite tenté de mettre fin à ses jours, a-t-on appris de sources locales.

Les faits ont eu lieu dans la commune de Khemisti, dans la wilaya de Tipaza (environ 60 km à l'ouest d'Alger). Selon les mêmes sources, l'homme, âgé de 41 ans, a attiré la mineure, qui est sa voisine, chez lui et l'a violée.

L'agresseur a ensuite ligoté sa victime avant de la tuer, en l'étouffant avec un sac en plastique. Se rendant compte de son crime, il a tenté de se suicider en s’asphyxiant avec du gaz butane. Mais avant cela, il avait envoyé un SMS à son épouse pour lui demander de lui pardonner, sans lui donner de détail.

Le père de famille avoue son crime

Sa femme, qui se trouvait chez ses parents, s'est immédiatement déplacée avec son frère au domicile conjugal. À leur arrivée, ils ont trouvé le mari inconscient à cause du gaz qui s'échappait de la bonbonne de gaz ouverte. Tandis que la jeune fille avait les mains et les pieds ligotés et portait des traces d'étouffement. Choqués par la scène, ils ont aussitôt alerté les secours.

Dépêchés sur les lieux, les éléments de la protection civile ont transféré la dépouille de la victime vers la morgue de l'hôpital. Le meurtrier est sorti indemne de sa tentative de suicide. Arrêté par les services de sécurité, l'homme, marié et père de deux filles, a fini par avouer son crime. Les éléments de la police judiciaire de la daïra de Bousmaïl ont diligenté une enquête. L'auteur du crime sera présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Koléa (Tipaza).

Lire aussi : Algérie : Un jeune homme froidement égorgé par une fille et son petit ami