Un ressortissant algérien est décédé, dimanche 23 août, à l’intérieur d’un poste de police à Milan, dans le nord de l’Italie. Les éléments de la police italienne ont déclaré que l’Algérien s'était donné la mort alors qu’il se trouvait dans une salle d’attente pour détenus. La victime a été arrêtée quelques heures plus tôt en compagnie d’un ressortissant marocain, indique l’agence de presse italienne officielle (ANSA).

Selon la même source, la victime est un ressortissant algérien âgé de 43 ans. Quelques heures avant les faits, la police italienne avait procédé à son arrestation en compagnie d’un ressortissant marocain, dans la localité de Porta Venezia. Il a été conduit vers le poste de police principal de Milan, dénommé « La Questura ». Selon la police italienne, il se serait donné la mort dans une salle d’attente pour détenus.

Une mort filmée par les caméras de surveillance

Les éléments de la police italienne ont ouvert une enquête afin de mettre la lumière sur cette affaire. Les sapeurs-pompiers milanais se sont rapidement rendus sur les lieux pour évacuer la dépouille vers la morgue de l’hôpital le plus proche pour les besoins de l’enquête.

Selon la version officielle, la victime s’est donné la mort par pendaison. L'acte de suicide aurait été filmé par les caméras de surveillance installées à l’intérieur du département de police. Le juge en charge de cette affaire aurait passé en revue les enregistrements. Il est rapporté que la victime a attaché sa chemise aux barreaux d'une fenêtre pour se pendre avec.

À lire aussi :  Des titres de séjour en France contre des terrains en Algérie

A noter que l’enquête de la police a révélé que le ressortissant algérien aurait utilisé des identités différentes depuis qu’il était en Italie. Les autorités italiennes contacteront l’ambassade d’Algérie en Italie pour connaître la véritable identité de la victime.

Lire aussi : Mort mystérieuse d’un jeune Algérien dans une prison en Italie