Une femme a tué son ex-mari avant de brûler son corps, qu'elle avait préalablement mutilé. Cela s'est passé ce lundi 31 août au petit matin, dans un quartier du chef-lieu de Djelfa, à 300 km au sud d'Alger. L'auteure de l'homicide a été interpellée par les services de sécurité, rapportent des sources concordantes.   

Le quartier Zaria, dans la wilaya de Djelfa, a été secoué par la nouvelle d'un horrible crime qui venait d'être commis. La victime est un homme qui a perdu la vie dans des circonstances affreuses. Il a été tué par son ex-femme, qui a ensuite mutilé son corps avant de le brûler. Aussitôt alertés, les services de sécurité se sont dépêchés sur les lieux. Selon des sources locales, la femme a été appréhendée et une enquête a été diligentée pour déterminer les raisons de ce terrible meurtre.

Le drame a bouleversé toute la région. La population locale, choquée par l'atrocité du crime, se demande quels sont les raisons et le véritable mobile du meurtre.

Un autre drame familial

Ce crime monstrueux s'ajoute à la longue liste des homicides qui ont ébranlé la cellule familiale en Algérie ces derniers mois. L'un des plus abominables a été commis à Mila, le 22 août, par une fille âgée de 22 ans. Cette dernière a tué son frère aîné de 29 coups de poignard dans le thorax. La victime a été retrouvée gisante dans une mare de sang dans la cuisine de la maison familiale.

À lire aussi :  Paris : Une Américaine violée par un SDF algérien

Deux jours plus tard, la wilaya de Sétif a été secouée par un drame similaire dont la victime, un père de famille, a été froidement assassinée par son beau-frère. Le 11 juillet, encore à Mila, un autre homme a tué son propre frère en lui assénant un coup de couteau en plein cœur, pour une vulgaire histoire de réfrigérateur.