France : Un Algérien tente de cambrioler la maison d'un ancien politicien

Un jeune ressortissant algérien a tenté de cambrioler la maison d’un ancien politicien français. Il s'agit de l'ex-député Jean-Yves Cozan, décédé en 2015. L’Algérien a pénétré par effraction, jeudi 3 septembre au petit matin, à l’intérieur du domicile de sa veuve. Le cambrioleur, qui a été surpris par le petit-fils de cette dernière, a pris la fuite, indique le média français Le Télégramme.

Selon la même source, le cambrioleur est un SDF algérien âgé de 18 ans. La maison qu'il a tenté de cambrioler est située non loin du bar "Le Ceili" et de la place de la Cozanie Centrale, en Bretagne, une région du nord-ouest de la France.

Le ressortissant algérien était en train de chercher des d’objets de valeur à dérober quand il a été pris en flagrant délit par le petit-fils de l’ancien député. Celui-ci a tenté d’échanger quelques mots avec le cambrioleur, mais ce dernier a pris la fuite.

Faits-divers Condamné à une forte amende pour avoir employé deux Algériens sans-papiers

Pris en flagrant délit

« J’étais seul à dormir au deuxième étage dans la maison, ma grand-mère n’était pas là. J’ai entendu du bruit à trois heures du matin, je suis descendu et je suis tombé sur cet homme qui fouillait une armoire et avait un sac, il avait même mis son portable à charger », a raconté le petit-fils à la presse locale.

Et d'ajouter : « Je n’ai pas vraiment cherché à le retenir, je voulais vérifier s’il était seul. Il a vite quitté la maison et je l’ai empêché de prendre le sac ». Le petit-fils ne lâche pas pour autant le cambrioleur. Il le poursuit jusqu’à la gare et prévient la police. Une patrouille a procédé à son interpellation quelques minutes plus tard. Le ressortissant algérien a été présenté, vendredi matin, en comparution immédiate devant le tribunal. Le juge l’a condamné à quatre mois de prison ferme.

Lire aussi : Cannes : La propriété d’une princesse saoudienne squattée par des sans-papiers algériens


Vous aimez cet article ? Partagez !