Les deux sœurs cadettes du capitaine de la sélection d'Algérie, Riyad Mahrez, ont été victimes, jeudi 10 septembre, d’une agression à l'intérieur de leur institut de beauté sis à Paris. Un groupe d’individus aurait pénétré dans les locaux avant d’agresser les employés et les deux sœurs de Mahrez, Dounia et Inès.

Selon le témoignage de Dounia Mahrez, publié ce vendredi sur son compte Instagram, l’incident aurait été provoqué par une cliente. « Je confirme que nous avons été agressés au sein de notre institut, moi, ma sœur et mes employés… Tout a commencé quand une fille s’est présentée à l’institut et voulait qu’on prenne soin d’elle. Elle disait qu’elle allait soi-disant se marier ce week-end. Mes employés l’ont bien chouchoutée sauf qu’à la fin, elle (la fille) n’a pas voulu payer, » explique la sœur aînée.

Et d'ajouter que la cliente « a pris ensuite le téléphone et fait quelques appels et hop, en deux secondes, trois voitures sont arrivées devant l’institut. Des mecs et des filles sont descendus et sont rentrés pour nous agresser directement ».

La frangine de l’attaquant de Manchester City indique que les agresseurs « sont rentrés et ont commencé à frapper et à insulter tout le monde. Ils ont tout cassé, ils ont agi sans aucune pitié (…) Un mec a essayé de m’étrangler…alors qu’un autre a écrasé la jambe de ma petite sœur et la frappait en même temps…Je suis choquée et même traumatisée », a-t-elle écrit.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Par ailleurs, une plainte a été déposée et une enquête a été ouverte par la police pour déterminer les circonstances de cet incident. Les investigations permettront d’identifier et d’arrêter les auteurs de cette agression.

Pour rappel, Riyad Mahrez observe actuellement une période d’auto-isolement en Angleterre après avoir été testé positif au coronavirus.  L’information a été annoncée lundi 7 septembre par le club de l’Algérien, Manchester City.