Pendant près d’un mois, elle a vécu l’enfer. Une mineure âgée de 15 ans a été séquestrée et violée dans un appartement de la wilaya de Saïda, dans le nord-ouest de l’Algérie. La police l’a secourue et a interpellé son bourreau, âgé de 35 ans. Ce dernier a été mis en examen pour viol et séquestration, rapporte, vendredi 18 septembre, le quotidien arabophone Echorouk.  

Vingt-cinq jours de calvaire. Une adolescente de 15 ans a été séquestrée et violée par un homme de 35 ans. Le bourreau sera présenté prochainement devant le parquet de Saïda. Une information judiciaire a été ouverte. L’homme a été mis en examen pour « viol et séquestration » et placé en détention provisoire.

Les éléments de la police de la wilaya de Saïda ont agi suite à des informations qui leur sont parvenues et selon lesquelles une fille mineure a été séquestrée dans un immeuble de la ville. Les policiers ont réussi à libérer la victime et à interpeller son bourreau.

Le 15 août dernier, la wilaya de Tipaza a été secouée par un drame encore plus choquant. Une adolescente, âgée de 16 ans, a été violée puis assassinée par son voisin. Le meurtrier, marié et père de deux enfants, a ensuite tenté de mettre fin à ses jours.

Les faits ont eu lieu dans la commune de Khemisti, dans la wilaya de Tipaza (environ 60 km à l’ouest d’Alger). L’homme, âgé de 41 ans, a attiré la mineure, qui est sa voisine, chez lui et l’a violée.

L’agresseur a ensuite ligoté sa victime avant de la tuer, en l’étouffant avec un sac en plastique. Se rendant compte de son crime, il a tenté de se suicider en s’asphyxiant avec du gaz butane. Mais avant cela, il avait envoyé un SMS à son épouse pour lui demander de lui pardonner, sans lui donner de détails.

Lire aussi : Algérie : Une jeune femme violée et torturée à mort à Chlef