Le tribunal de Charleroi, dans le sud de la Belgique, a traité, vendredi 25 septembre, une affaire des plus sordides, impliquant un ressortissant algérien âgé de 80 ans. L’octogénaire est poursuivi pour viol et attentat à la pudeur sur la fiancée de son petit-fils, rapporte le journal La Nouvelle Gazette.

Selon la même source, le ressortissant algérien, âgé de 80 ans, se prénomme Belkacem. Il comparaît devant le tribunal pour la première fois de sa vie. Mais ce n’est pas pour une simple bêtise. Il est jugé pour "viol et attentat à la pudeur".

L’octogénaire est accusé par la fiancée de son petit-fils de l’avoir violée. Devant le juge, le ressortissant algérien reconnaît avoir touché les parties intimes et les seins de la plaignante. Mais « c’est elle qui me tournait autour», soutient-il. Le mis en cause risque jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle.

A rappeler qu'au début de ce mois de septembre, le rappeur franco-algérien Moha La Squale a créé la polémique en France pour des accusations similaires. Il est accusé de viol mais aussi de coups et blessures par une de ses anciennes petites amies.

Dans une déclaration diffusée dimanche 6 septembre sur son compte Instagram, la femme en question, dénommée Romy, est soutenue dans son témoignage par d’autres présumées victimes du rappeur, d’origine algérienne.

À lire aussi :  Mutinerie dans le plus grand Centre de rétention de sans-papiers en France

La plaignante décrit le rappeur Moha la Squale comme un homme “irrespectueux” et extrêmement violent avec les femmes. « C’est un grand malade, c’est la seule chose que je dirais (Sic) », a-t-elle écrit sur son compte Instagram.

Lire aussi : France : Un sans-papiers algérien condamné pour violences sur sa compagne enceinte