Parce qu'il ne voulait pas lui rendre l'argent qu'il lui avait prêté, un jeune homme âgé d'une trentaine d'années a échappé de peu à la mort après que son ami a tiré sur lui à l'aide d'une arme à feu, a indiqué mercredi 30 septembre, le site arabophone Echourouk.

Les faits ont eu lieu il y a quelques jours au niveau de la commune de Ouled Slama, dans la wilaya de Blida (à une cinquantaine de kilomètres au sud d'Alger). Les services de sécurité avaient en effet reçu une plainte déposée par la famille de la victime qui a été agressée par son ami qui lui a tiré dessus avec son pistolet.

Transporté d'urgence, le jeune homme âgé d'une trentaine d'années a échappé de peu à la mort après qu'il a subi une intervention chirurgicale afin d'extraire la balle qui a pénétré son corps. Ce qui a néanmoins, nécessité un long séjour à l'hôpital ainsi qu'un arrêt de tout mouvement ou activité durant 30 jours, selon le rapport du médecin légiste joint au dossier de plainte.

Une dette de 600 millions de centimes

Les services de sécurité ont aussitôt arrêté le mis en cause, et ont en parallèle ouvert une enquête approfondie sur l'affaire. Lors de son interrogatoire, l'accusé révéla avoir prêté la somme de 600 millions de centimes à son ami pour qu'il investisse dans un projet. Il ajoute que lorsqu'il a demandé à son copain de lui rendre son argent, il a refusé et s'en est violemment pris à lui. Raison pour laquelle, il décida de se venger en lui tirant dessus avec son arme à feu.

À lire aussi :  Mutinerie dans le plus grand Centre de rétention de sans-papiers en France

Suite à cela, le juge d'instruction près le tribunal de Boufarik a ordonné de placer l'accusé en détention provisoire dans l'établissement pénitentiaire. Poursuivi pour tentative de meurtre et usage d'arme à feu sans autorisation légale, l'accusé risque une lourde peine de prison.

Lire aussi: Algérie : Un jeune homme froidement assassiné par son ami lors d’un mariage