Un Algérien âgé de 27 ans est décédé dans des circonstances mystérieuses en Turquie. Les membres de sa famille souhaitent désormais le rapatriement de sa dépouille pour qu'ils puissent l'enterrer en Algérie, a rapporté, jeudi 1er octobre, le quotidien arabophone El Khabar.

C'est un véritable drame qu'a vécu une famille algérienne après la mort de son jeune fils à l'étranger. Originaire de la wilaya de Médéa, le jeune Maamoun est décédé en Turquie dans des circonstances non élucidées à ce jour.

D'après la même source, le jeune homme, qui travaillait à Alger comme menuisier, avait quitté l'Algérie en 2018 pour rejoindre la Turquie. Depuis, il n'est plus rentré au pays. Il se contentait de contacter quotidiennement sa famille via les réseaux sociaux. Mais un jour, Maamoun n'a plus donné signe de vie et ne répondait plus aux appels de sa famille.

Un des amis du défunt finira par contacter l'oncle de Maamoun pour lui annoncer la mort de ce dernier, survenue dimanche 27 septembre. Il a également indiqué que sa dépouille se trouvait dans la morgue d'un hôpital en Turquie et qu'il n'avait aucune information sur les circonstances de sa mort.

La famille du défunt veut rapatrier le corps

Dès qu'ils ont appris la nouvelle, les membres de la famille du défunt ont tout fait pour rapatrier le corps. Ils ont notamment contacté l'ambassade d'Algérie en Turquie, afin de faciliter le transfert du corps vers le pays. Malgré la situation particulière qui prévaut actuellement à cause de la crise du coronavirus, la famille endeuillée reste optimiste quant au rapatriement de la dépouille de son fils qu'elle veut enterrer dans sa région natale, qui est Chellalat El Adhaoura, sise à Médéa.

À lire aussi :  Un homme armé d'un sabre interpellé près d'une mosquée

Lire aussi : Un homme d’affaires algérien meurt assassiné d’une vingtaine de coups de poignard en Turquie