Le corps sans vie d'un nouveau-né a été retrouvé par des citoyens dans un cimetière de la wilaya de Bouira, en Kabylie. Une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances du décès et situer les responsabilités, rapporte, ce samedi 3 octobre, le quotidien arabophone El Khabar.

Les habitants de la localité d’El-Guelta Zerga, relevant de la commune de Sour El-Ghozlane, au sud de la ville de Bouira, en Kabylie, ont été secoués par une découverte macabre. Le corps sans vie d'un nouveau-né a été retrouvé dans l'après-midi de vendredi 2 octobre.

Alors que des citoyens creusaient une tombe pour y enterrer une personne décédée, ils ont eu la mauvaise surprise de trouver le corps d'un bébé. Alertés, les éléments de la protection civile de la commune de Dirah ont confirmé le décès du bébé, âgé de quelques jours seulement. Les secours l'ont alors acheminé vers la morgue de l'hôpital de Sour El-Ghozlane. Les médecins légistes pratiqueront une autopsie sur le corps du nourrisson pour connaître les causes de sa mort.

Pour leur part, les services de sécurité ont ouvert une enquête. Les investigations devraient permettre d'identifier les parents de la victime ainsi que les circonstances de son décès.

Pour rappel, en février dernier, un scandale retentissant avait secoué l’hôpital El Hadi Bendjedid, dans la wilaya d’El Tarf, dans le nord-est de l’Algérie. Un père a découvert le corps sans vie de son nouveau-né dans… la poubelle de l’hôpital. Avant cela, le père du mort-né avait contacté le service de maternité de l’hôpital pour récupérer le corps de son enfant afin de l’enterrer. Mais à sa grande surprise, les responsables de ce service lui ont indiqué que la dépouille était introuvable.

Lire aussi : Algérie : 50 nouveau-nés sauvés après un incendie dans un hôpital