Deux nouveaux drames viennent d’ébranler l’Algérie. Un enfant âgé de seulement neuf ans s’est donné la mort par pendaison dans la nuit de jeudi 1er octobre. Le drame s’est produit dans la wilaya d’El Oued, dans l’Est algérien. Dans la matinée de la même journée, une collégienne de 15 ans a été retrouvée pendue à une corde dans son domicile familial à Ouled Kacem, une localité d'Oum El Bouaghi. Ces deux suicides ont semé l’émoi au sein de la population, indique le journal arabophone Echorouk.

Selon la même source, l’enfant a été retrouvé pendu avec un tuyau d’arrosage dans une chambre de la maison familiale. Les causes de cet acte seraient peut-être liées à l’un des jeux vidéo auxquels il s'adonnait. Mais rien n’est encore établi. Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour tenter de savoir plus sur les circonstances de cette nouvelle tragédie qu’aucune expression ne pourrait qualifier.

L'adolescente de 15 ans, quant à elle, se serait pendue à l’aide d’une corde. Le corps sans vie a été découvert dans la matinée de jeudi, avant d’être transféré vers l’hôpital de Aïn M’lila pour une autopsie. Là aussi, une enquête a été ouverte par les services de sécurité.

A noter que le phénomène du suicide connaît une évolution inquiétante dans la société algérienne et semble toucher surtout la catégorie la plus fragile des jeunes. Le bilan alarmant des cas de suicide de ces dernières semaines en est l’illustration. Les chiffres sont effarants et les causes demeurent souvent mystérieuses ou insondables. Par contre, les méthodes de suicide sont multiples, bien que la pendaison reste le mode opératoire le plus répandu.

Le nombre des personnes qui ont tenté de se suicider connaît également une augmentation effrayante en Algérie, d’autant qu’il s’agit de mineurs qui cherchent à se donner la mort, notamment à cause de conflits au sein de la famille.

Lire aussi : Algérie : Une mineure de 14 ans se suicide avec son voile