Les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Mila, dans le nord-est de l'Algérie, ont procédé, vendredi 16 octobre, à la libération de deux otages. L'affaire concerne l'enlèvement et la séquestration de deux individus, un charlatan et son fils, pour une histoire de transaction financière qui aurait mal tourné, indique le média arabophone Ennahar.

La même source a révélé que les deux individus avaient été enlevés à cause d'une transaction financière qui aurait mal tourné entre l'une des victimes et les assaillants. Tout a commencé lorsque l'un des mis en cause a exprimé son désir d'acquérir un matériel douteux, contre la somme de 250 millions de dinars algériens, et a proposé au charlatan de se charger de l'opération.

Une transaction frauduleuse qui a mal tourné

Le père de famille, âgé d'une cinquantaine d'années, avait accepté de mener à bien la mission qui lui a été confiée. Cependant, il a tardé à accomplir sa part du marché. Une longue attente qui a poussé l'un des trois assaillants à s'en prendre au charlatan. Il a orchestré son enlèvement et est passé à l'acte au moment où le charlatan se trouvait à bord d'une voiture en compagnie de son fils, âgé d'une vingtaine d'années.

Lors de l'opération de libération des deux individus, les éléments de la Gendarmerie nationale ont perquisitionné les lieux. Ils ont découvert une Mercedes de couleur noire chargée d'armes blanches, un sabre, ainsi que cinq téléphones portables. Les objets ont été saisis pour servir de pièces à conviction.

À lire aussi :  Accusés d'abus de fonction, des employés d'Air Algérie sous les verrous

Les criminels ont été arrêtés et déférés devant le juge d'instruction pour les chefs d'inculpation d'« enlèvement, séquestration, détention d'armes illégales, constitution d'une association de malfaiteurs et tentative de transaction frauduleuse ».

Lire aussi : Algérie : Une autre jeune fille enlevée, séquestrée et violée à Oran