Un sans-papiers algérien âgé de 26 ans a été déféré, lundi 26 octobre, devant le parquet du Havre, dans le nord de la France. L’homme a été interpellé pour violences et menaces de mort contre son ex-conjointe. Celle-ci avait déjà déposé deux plaintes contre le mis en cause, indique France Bleu dans son édition de mardi 27 octobre.

Selon la même source, le couple s’est séparé depuis le mois d'août. Ensemble, ils ont un bébé de six mois. La femme a déménagé dans le Loiret pour échapper au harcèlement de son ex-compagnon. Mais l'Algérien l’aurait suivie dans sa nouvelle région. Il l’aurait menacée de mort et harcelée. Elle a donc déposé deux plaintes contre lui. Le parquet d'Orléans lui a attribué un téléphone "grave danger".

Au début de cette semaine, cette Havraise de 27 ans est revenue dans son quartier pour terminer son déménagement. Elle trouve une fenêtre de son appartement ouverte. Elle alerte la police, mais, après inspection, les policiers n'ont conclu à rien de suspect.

Un peu plus tard, son ex-conjoint débarque à l'appartement, la bouscule, la gifle et la menace de nouveau. Elle déclenche alors son téléphone grave danger. Rapidement, les policiers arrivent sur les lieux et interpellent le jeune Algérien.

Par ailleurs, un autre ressortissant algérien, établi à Marseille, a été condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis. Il est inculpé pour avoir proféré des menaces de mort à l’encontre d’une avocate, assurant “défendre le prophète Mohammad”. L’homme a été jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Marseille.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Âgé de 54 ans, l'Algérien a menacé de mort sur les réseaux sociaux une avocate du procès Charlie Hebdo. La victime est Me Samia Maktouf, conseil de Lassana Bathily, ancien magasinier de l’Hyper Cacher de l’Est parisien, pris en otage le 9 janvier 2015. Elle avait porté plainte après avoir reçu, sur son compte Facebook, plusieurs messages publics envoyés par le ressortissant algérien sous son vrai nom.