La localité de Sidi Naamane, située à l’ouest de Tizi-Ouzou, en Kabylie, a été ébranlée par un effroyable meurtre. En effet, un jeune homme a été sauvagement assassiné par ses amis ivres. Les mis en cause ont été arrêtés et déférés devant le tribunal criminel de Tizi-Ouzou, a indiqué lundi 2 novembre le site arabophone Echourouk.

Selon la même source, le crime a été commis par trois individus fortement alcoolisés. Ils se sont pris à la victime, un jeune homme à la fleur de l’âge, en lui assénant plusieurs coups de couteaux avant de se débarrasser du corps sur le bord de la route. Par la suite, les trois mis en cause se sont rendus à une fête de mariage où ils se sont fait remarquer, notamment parce qu'ils étaient arrivés en retard et se trouvaient en état d'ébriété.

Les trois assassins devant le tribunal correctionnel

Des invités ont découvert le corps sur l’allée qui conduit vers le lieu du mariage. Ils ont aussitôt prévenu les services de la gendarmerie nationale qui se sont rendus sur les lieux pour lancer leur enquête. De leur côté, les éléments de la Protection civile de Tizi Ouzou ont transféré la dépouille du jeune homme vers la morgue de l’hôpital pour les besoins de l'autopsie et de l’enquête.

À lire aussi :  Suisse : Un détenu algérien retrouvé mort dans sa cellule

Identifiés grâce aux nombreux témoignages récoltés par les enquêteurs à la fête de mariage, les trois mis en cause ont été déférés devant le tribunal criminel. L’un d’eux a comparu pour « meurtre avec prémédication » alors que les deux autres sont poursuivis pour « non assistance à personne en danger et participation à un meurtre prémédité ». Le rapport médico-légal a d’ailleurs confirmé que les trois assassins ont participé au meurtre du jeune homme, selon la même source.

A noter que le taux de criminalité en Algérie connaît une recrudescence alarmante. En effet, il ne se passe plus un jour sans qu'on ne fasse état d'un crime. Des homicides, fratricides, infanticides et des féminicides, auxquels s’ajoutent un nombre élevé de suicides, sont recensés sur tout le territoire algérien, surtout chez les jeunes.

Lire aussi : Arrestation d’un individu pour torture et tentative de meurtre