Un Franco-Algérien a crié « Allahou Akbar » dans le souterrain du tramway de Nice et a provoqué un grand mouvement de panique. Il a également agressé trois jeunes filles avant de se faire arrêter quelques instants après les faits, indique, ce vendredi 6 novembre, le média français Nice-Matin.

Selon la même source, le Franco-Algérien est âgé de 21 ans. Alors qu’il se trouvait dans une bouche de tramway, il a hurlé « Allahou Akbar ». Un cri qui a provoqué un grand mouvement de panique. Indignées, trois jeunes filles, prénommées Houda, Lydia et Ouma, ont signifié au jeune homme que son comportement portait préjudice à la communauté musulmane.

Sa réaction a été très violente. Le Franco-algérien s'est précipité sur elles et leur a asséné plusieurs coups de poing. Une agression qui a valu à l'une des trois victimes trois jours d'arrêt de travail. La police française n'a pas tardé à l'appréhender.

Le Franco-Algérien agresse physiquement trois jeunes filles

La fouille au corps a révélé que l'agresseur était en possession d'une arme blanche. Il a été déféré devant le tribunal et jugé en comparution immédiate en présence de ses victimes. Malgré les images de vidéosurveillance et le témoignage de tiers, le prévenu a nié les faits.

Le tribunal correctionnel de Nice a déclaré le Franco-Algérien coupable de "violences et d'apologie publique d'un acte de terrorisme". Il a été condamné à 18 mois de prison ferme avec incarcération immédiate. La peine est complétée par une interdiction de séjour dans les Alpes-Maritimes de dix ans.

Pur rappel, quelques jours avant ces faits, une attaque au couteau a fait trois morts et plusieurs blessés à Nice. L’attentat terroriste a eu lieu à l’intérieur de la basilique Notre-Dame. Le mis en cause est un Tunisien âgé de 21 ans. Il est arrivé en Europe par Lampedusa en septembre dernier. Il est arrivé en France début octobre.

Lire aussi : Enseignant décapité en France : Un parent d’élève algérien en garde à vue