Encore un féminicide en Algérie ! Cette fois, il a été commis dans la wilaya de Constantine, au nord-est de l'Algérie, dans la journée de samedi 14 novembre. L'auteur présumé du crime serait le compagnon de la victime.

Ce nouveau meurtre a été signalé dans le chef-lieu de la commune de Aïn Smara, au sud de la ville de Constantine. Âgée d'une vingtaine d'années, la victime a été poignardée plusieurs fois par un jeune homme qui serait son petit ami, selon le journal arabophone Ennahar, qui a rapporté l'information.

Le féminicide a été commis dans un quartier de la paisible localité de Aïn Smara. La victime, qui a reçu plusieurs coups de couteau, aurait trouvé la mort sur place, indique la même source. Le corps sans vie de la jeune fille a été transporté vers la morgue de l'hôpital Ali Mendjeli de la ville de Constantine pour les besoins de l'autopsie.

Un crime de trop !

Les services de sécurité, qui se sont déplacés sur les lieux après les signalements, ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de ce féminicide. Un crime qui rappelle celui dont a été victime la jeune Chaïma, début octobre dernier. Âgée de 19 ans, la jeune fille a été violée, égorgée et brûlée vive. Le meurtrier s’est, ensuite, débarrassé du corps calciné dans une pompe à essence, dans la localité de Thenia, à Boumerdes, à un jet de pierres de la capitale Alger.

À lire aussi :  Drame dans une plage à Oran : Un éboulement emporte 2 membres d'une famille en vacances

Pour rappel, ce meurtre a provoqué un tollé général en Algérie. Des voix se sont, d'ailleurs, élevées pour réclamer le retour à l'application de la peine de mort à l'encontre des auteurs de ce genre d'homicides. Il faut aussi relever que depuis l'affaire Chaïma, beaucoup d'autres femmes ont été assassinées dans différentes régions du pays. Ce qui fait dire que le pays assiste à une vague de violences sans précédent.