L'affaire de la jeune femme assassinée le 14 novembre à Constantine revient au devant de la scène. Quatre personnes ont été inculpées dans cette affaire dont trois ont été mises sous mandat de dépôt, selon la décision du juge d'instruction près le tribunal d'El Khroub qui a mis le 4ème individu sous contrôle judiciaire.

Selon l'agence officielle, l'APS, qui a repris un communiqué de l'institution judiciaire, l'accusé principal qui s'est présenté comme le fiancé de la victime est poursuivi pour "homicide volontaire avec préméditation" et "tentative d'avortement". Il a avoué être l'auteur du crime commis contre la jeune femme âgée de 30 ans.

Mais jusqu'à ce jour, les circonstances réelles de ce meurtre n'étaient connues. Finalement, le parquet d'El Khroub, à Constantine, a fait savoir que le jeune meurtrier présumé de 28 ans voulait faire avorter la jeune femme. Et ce, avec l'aide violente de ses complices. D'ailleurs, les deux complices ont aussi été mis en détention provisoire pour le délit de participation dans une tentative d’avortement.

Assassinat et tentative d'avortement

Il faut noter que la quatrième personne inculpée dans ce dossier n'est autre que le propriétaire du logement qui a abrité le crime commis samedi 14 novembre. Poursuivi pour location de logement à des fins immorales, le juge d'instruction l'a mis sous contrôle judiciaire, en attendant sa comparution devant le tribunal.

À lire aussi :  Un baron de la drogue Franco-Algérien lourdement condamné au Maroc

Pour rappel, l'assassinat de cette jeune femme de 30 ans a eu lieu le 14 novembre à Aïn Smara, une commune de la daïra d'El Khroub, à Constantine. Elle a reçu plusieurs coups de couteau, dans un logement où elle rendra l'âme sur place. Les éléments de la protection civile dépêchés sur les lieux l'avaient transférée vers l'hôpital de la commune de Ali Mendjeli pour les besoins de l'autopsie et de l'enquête.

Lire aussi : Algérie: Chaïma (19 ans), violée puis brûlée vive par un repris de justice