Un escroc qui se faisait passer pour un fonctionnaire à l'ambassade de Turquie en Algérie a été arrêté dernièrement dans la capitale Alger, indiquent des sources concordantes. Le mis en cause a arnaqué plusieurs personnes auxquelles il promettait des visas pour ce pays contre d'importantes sommes d'argent. 

Un faux fonctionnaire à l'ambassade de Turquie en Algérie a été mis hors d'état de nuire. Il a été appréhendé dernièrement à Alger, suite à de multiples plaintes portées contre lui. Selon les dépositions des victimes, l'escroc leur avait promis de leur délivrer des visas d'entrée en Turquie moyennant des sommes d'argent conséquentes.

Les mêmes victimes ont témoigné avoir remis entre 30 et 40 millions de centimes à l'individu en question. Une fois l'argent encaissé, ce dernier ne se manifestait plus et ne répondait plus au téléphone. Sentant le roussi, les victimes de cette arnaque se sont rendues aux services de sécurité pour le dénoncer.

Deux ans de prison ferme requis contre lui

Plusieurs plaintes ont été enregistrées contre ce faux fonctionnaire. Des plaintes à la suite desquelles les éléments de la police judiciaire de Bab Ezzouar, à Alger, ont ouvert une enquête et enclenché des recherches pour le retrouver. Des opérations qui ont conduit à son interpellation, il y a quelques jours.

Présenté devant le tribunal de Dar El Beïda, à Alger, le présumé escroc a nié toutes les accusations portées contre lui. A l'issue du procès, le procureur a requis une peine de 2 ans de prison ferme assortie d'une amende de 20 000 dinars à son encontre.

Cette histoire rappelle celle de l'escroc qui avait usurpé la fonction de cadre à la présidence de la République. Il se faisait aussi passer pour un haut responsable dans d'importantes entreprises nationales, à des fins évidentes d'escroquerie. Il a été appréhendé le 21 septembre dernier suite à plusieurs plaintes.