Un vieil immeuble s'est effondré partiellement au vieux quartier de la Casbah, à Alger. Habitée, la bâtisse de deux étages s'est effondrée dans la nuit de vendredi 4 à samedi 5 décembre. Les familles qui y résidaient réclament des logements décents.

C'est aux environs de minuit que les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la capitale de l'Algérie ont eu raison d'un vieil immeuble vétuste. L'effondrement partiel de cette bâtisse n'a, fort heureusement, pas fait de victimes parmi les membres des familles qui occupaient les lieux.

En effet, les éléments de la protection civile, qui ont intervenu très vite, ont réussi à les faire sortir de ce qui restait de l'immeuble. Plus de peur que de mal donc dans cet énième incident du genre dans le vieux quartier d'Alger. Il faut dire que cela devient récurrent et inquiète tous les habitants de la Casbah.

Pour rappel, le même quartier de la capitale algérienne a vécu un même incident vendredi 5 juin 2020. Le mur de deux bâtisses s'est effondré vers 11 heures. L'incident n'a pas non plus fait de blessés parmi les habitants du quartier, la bâtisse n'étant pas occupée à l'époque.

Il est utile de rappeler aussi que ce phénomène de vieilles constructions qui s'effondrent à la moindre perturbation climatique est devenu fréquent. Au début du moins de mai 2020, c'est la rue Tripoli, à Hussein-Dey, qui a vu l'effondrement d'une partie d'un immeuble de six étages. L'incident a causé des blessures à une femme de 37 ans, alors que les éléments de la protection civile ont réussi à extirper une fillette âgée de 2 ans des décombres.

Lire aussi : Oran : Des familles à la rue après l’effondrement partiel de leur bâtisse