La wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie, a enregistré un autre drame dans la journée de vendredi 4 décembre. Une nonagénaire a trouvé la mort dans un incendie qui s'est déclaré à son domicile, situé dans un village de la commune de Aïn Zaouia, au sud de la ville des Genêts, indique la protection civile. 

« Les éléments de la protection civile de l'unité de Draâ El Mizan sont intervenus ce soir (vendredi, ndlr) pour un feu dans une maison au village Ighendoussen, dans la commune de Aïn Zaouia », précise la protection civile dans un communiqué publié le jour même. « Malheureusement, une victime de sexe féminin âgée de 92 ans est décédée brûlée », annonce le même corps de secours.
Le corps sans vie de la malheureuse a été évacué vers l'hôpital de Draâ El Mizan, souligne le même document. Par ailleurs, la protection civile fait état de trois autres personnes secourues. Il s'agit d'un homme, âgé de 56 ans, et deux femmes de 30 ans et 53 ans.

Trois personnes secourues

Les trois personnes, incommodées par la fumée provoquée par l'incendie domestique, ont été évacuées à l'hôpital de Boghni. Selon la protection civile, ce sinistre a causé d'importants dégâts matériels en plus du décès de la femme âgée. Ses causes n'ont pas encore été déterminées.
Ce drame intervient quelques heures seulement après la macabre découverte du corps sans vie du petit Yanis Hassani. L'enfant, âgé de quatre ans seulement, avait été porté disparu il y a quatre jours. Après plusieurs jours de recherches, les éléments de la Protection civile l’ont retrouvé mort, dans l’après-midi de vendredi, dans une forêt limitrophe de son domicile, situé dans un village relevant de la commune d'Aït Yahia Moussa, dans la même wilaya de Tizi Ouzou.