Un ancien champion de lutte algérien a été condamné, mercredi 9 décembre, à trois ans de prison ferme pour une affaire liée au terrorisme, rapporte le journal arabophone Echorouk Online. Le procureur a requis une peine de 15 ans de réclusion à son encontre. 

Répondant aux initiales M. M., le prévenu n'est pas accusé d'avoir perpétré ou participé à un quelconque attentat, mais d'avoir des accointances avec le terroriste. C'est ce qu'a révélé l'enquête menée contre lui par les services de sécurité, qui ont lancé une enquête après la réception d'informations sur les agissements douteux de cet ancien champion.

Il s'est alors avéré que ce dernier rencontrait souvent des terroristes- repentis ou des personnes recherchées pour des affaires liées au terrorisme. Les services de sécurité de la wilaya d'Oran, dont est issu cet ex-lutteur, ont poussé un peu plus les investigations.

Ils ont ainsi découvert qu'il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international établi contre lui par la police des Pays-Bas, toujours selon Echorouk. C'était en 2010, année durant laquelle il a rejoint ce pays avec de faux documents. C'est pour ce délit d'ailleurs que les autorités hollandaises ont lancé un avis de recherche contre lui.

Recherché aux Pays-Bas

Lors de son audition, il a nié les faits retenus contre lui, soutenant qu'il avait rejoint la Hollande en 1997. Il a affirmé qu'il s'était installé dans ce pays depuis et y a fondé un foyer. Il a avoué, en revanche, qu'il circulait avec de faux documents. Mais il explique qu'il a recouru à ce procédé illégal au début de son séjour, suite à son expulsion de France, où il se trouvait également en situation irrégulière.

À lire aussi :  Paris : Une Américaine violée par un SDF algérien

Sa défense n'a pas trop convaincu le procureur et le juge du tribunal d'Oran devant lequel il a comparu. Ses activités ont plaidé contre lui. Il se trouve, en effet, que M. M. se rendait fréquemment en Turquie et était en relation avec des Syriens soupçonné des terrorisme. Il avait également participé, en 2015, au mouvement qui avait secoué les Pays-Bas suite à des caricatures du prophète Mohammad.