Décidément, les consulats d’Algérie en France continuent de défrayer la chronique par leur mépris envers les ressortissants algériens établis dans ce pays. Vendredi, une étudiante algérienne a été violemment agressée par deux agents de sécurité au Consulat d'Algérie à Créteil.

L'étudiante en question, qui s'est retrouvée dans la précarité, s'est rapprochée du service social du consulat, afin de bénéficier d'une aide ou d'un bon alimentaire, tout au moins. Au lieu de la prise en charge de sa demande, elle s'est fait agresser par deux agents de sécurité du consulat. Le calvaire de l'étudiante a commencé lorsqu'elle avait voulu savoir les raisons du refus de l’assistante sociale de lui venir en aide. Elle avait demandé à voir le consul général, afin de lui exposer son problème.

Mais à sa grande surprise, deux agents de sécurité sont intervenus de façon très violente. L'étudiante témoigne « avoir été traînée de force dans un ascenseur, tirée par les cheveux et mise à genoux » . Elle dit avoir reçu « plusieurs coups de pied dans tout le corps ». Transportée à l’hôpital, elle s'est fait prescrire deux semaines d'arrêt de travail, en attendant l'expertise médico-judiciaire, compte tenu des séquelles physiques et psychologiques constatées par les urgences de l’hôpital où elle a dû être évacuée.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Le mépris envers les ressortissants algériens continue

Cette énième agression d'un ressortissant algérien dans les consulats d'Algérie en France a fait réagir l'association ADDRA d'aide aux Algériens de France. Cette dernière dénonce : « Le climat dans les consulats en général est détestable et nous l’avons toujours signalé : manque d’effectifs, manque d’informations surtout en ce contexte sanitaire, les citoyens algériens y sont très mal reçus en ce moment, on est loin de toutes les promesses de changement données par les représentants diplomatiques algériens ». L'association s'insurge contre l'humiliation des Algériens et martèle : « C'est trop, trop, il est temps que les ressortissants algériens soient mieux considérés ».

Lire aussi : Un consulat d’Algérie en France au cœur d’un scandale de discrimination raciale