La drogue marocaine continue d'inonder le territoire algérien. C'est ce qui ressort du bilan hebdomadaire du ministère de la Défense nationale (MDN), rendu public ce mercredi 23 décembre. Selon le MDN, plus de 24 quintaux de kif introduits par les frontières avec le Maroc, du 16 au 22 de ce mois de décembre, ont été saisis. Cinq narcotrafiquants de nationalité marocaine ont été également arrêtés, indique la même source.  

« Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et en continuité des efforts intenses visant à contrecarrer le phénomène du narcotrafic dans notre pays, des détachements combinés de l'Armée Nationale Populaire ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité, 37 narcotrafiquants et saisi, lors d'opérations distinctes, de grandes quantités de kif traité s’élevant à 24 quintaux et 58,632 kilogrammes, ayant été introduites via les frontières avec le Maroc », détaille le  communiqué-bilan de la Défense nationale.

« A ce titre, précise le même document, un détachement combiné de l'ANP a saisi dans la zone d'Oum Laachar à Tindouf, une importante quantité de kif traité s’élevant à 10 quintaux et 03 kilogrammes, alors que les Garde-frontières ont appréhendé, à Naâma, 05 narcotrafiquants de nationalité marocaine et saisi 06 quintaux et 87,670 kilogrammes de la même substance dans deux opérations. Aussi, 02 narcotrafiquants ont été arrêtés à Béchar où 03 quintaux et 40,5 kilogrammes de kif traité et 320 grammes de cocaïne ont été saisis ».

Cinq narcotrafiquants marocains arrêtés

Le MDN souligne, en outre, que « des détachements combinés de l'ANP, les services de la Gendarmerie Nationale et les Garde-frontières ont intercepté 30 narcotrafiquants et saisi 04 quintaux et 27,462 kilogrammes de kif traité, 790 grammes de cocaïne et 18 024 comprimés psychotropes, lors d'opérations distinctes menées à Adrar, Oran, Tlemcen, Aïn Defla, Ouargla, Ghardaïa, Tébessa, Batna, Sétif, Annaba et Sidi Bel Abbès ».

Il faut dire que ce n'est pas la première fois que les services de sécurité algériens mettent la main sur d'importantes quantités de substances illicites provenant du Maroc. A titre d'exemple, rien que durant la semaine allant du 25 novembre au 1er décembre 2020, plus de 7 quintaux de kif traité ont été saisis, toujours selon le ministère de la Défense nationale.