Début janvier 2020, Takieddine Boudhane, un Algérien exilé au Royaume-Uni, est mortellement poignardé à Enflied, dans le Grand Londres. Aujourd'hui, à bientôt une année de l'assassinat, le meurtrier court toujours. La police, qui a lancé un appel à témoins, offre 10 000 euros à quiconque qui aurait des informations pouvant conduire à son arrestation. 

Pour rappel, Takieddine Boudhane, dit Taki, était à bord de sa moto de service (il était chauffeur-livreur) lorsqu’il est entré en collision avec une fourgonnette, à Lennox Road. Une violence dispute entre lui et le chauffeur de la fourgonnette s'ensuivra. Dans la confusion, Taki recevra un coup de couteau et saignera à mort avant l'arrivée des secours. Les faits remontent à la journée de vendredi 3 janvier 2020, vers 18h50.

Le meurtrier toujours en cavale

Revenant sur cette affaire, le média français Marseille News a indiqué que le présumé meurtrier du ressortissant algérien avait été identifié et était toujours en cavale. Selon la police londonienne, il répond au nom de Nathan Smith et est âgé de 27 ans. Il est décrit comme un homme blanc, de 6 pieds 3 pouces et de corpulence mince, aux cheveux foncés. Il a une barbe foncée bien qu’elle ait pu être rasée. Il a également un tatouage sur son avant-bras droit indiquant : « Comptez vos bénédictions ».

À lire aussi :  Un avion d'une compagnie marocaine dérouté vers l'aéroport de Bordeaux

Selon la même source, Smith a des liens avec le nord de Londres, en particulier Islington, Camden et Kentish Town. Les détectives pensent qu’il a fui le Royaume-Uni le lendemain du meurtre de M. Boudhane, se rendant d’abord en Autriche, puis en Suisse. Les officiers soupçonnent maintenant qu’il a déménagé ailleurs en Europe ou même plus loin.

Par ailleurs, la police métropolitaine offre une récompense de 10 000 livres à quiconque qui aurait des informations pouvant conduire à l’arrestation et à la poursuite de la personne responsable de la mort de Takieddine Boudhane.