Un enfant de deux ans et demi a été admis au service de pédiatrie de l’hôpital de Sétif dans un état critique après avoir ingéré un morceau de kif traité. Son père aurait laissé traîner une boulette de drogue que le petit a ingurgitée accidentellement. C’est ce que rapporte, samedi 26 décembre, le journal francophone Liberté.  

Selon la même source, le petit garçon a été admis, mercredi 23 décembre, dans un état critique au pôle pédiatrique Deradji-Bouattoura, relevant du CHU Saâdna-Abdenour de Sétif, dans le nord-est de l'Algérie. Jusqu'à samedi, la victime se trouvait toujours sous surveillance médicale.

Les analyses médicales effectuées par les médecins ont conclu à une intoxication au cannabis  due à la présence d’une substance psycho-active dans le sang de l’enfant. Le père aurait laissé traîner une boulette de kif traité que le petit a ingurgitée accidentellement. Selon des sources médicales, l’état du patient est stable.

Par ailleurs, une fillette de 6 ans a trouvé la mort, mercredi 16 décembre, à Bejaïa, en Kabylie, après avoir été percutée par un bus de transport scolaire. L’accident est survenu aux environs de 16h30 de cette fatidique journée.

Le drame s’est produit plus exactement dans le village Souk El-Djemaâ Tighremt, dans la commune de Toudja. La victime, une écolière d’à peine 6 ans, a été mortellement percutée par un bus de ramassage scolaire. Il s’agit du même bus qui l’avait déposée après l’avoir récupérée de son établissement scolaire. En tentant de faire demi-tour et n’ayant sûrement pas remarqué la présence de la petite fille qui venait de descendre du véhicule, le chauffeur l’a mortellement  percutée.