L’auteur d’un féminicide a été condamné à mort par le tribunal de première instance de la wilaya d’Oran, dans le nord-ouest de l'Algérie. Le meurtrier est accusé d'avoir tué son ex-femme au couteau et par strangulation parce qu'elle lui avait réclamé la pension alimentaire qui revient de droit à leurs trois enfants. 

En effet, selon le journal Echorouk qui a rapporté l'information, le tribunal de première instance de la wilaya d’Oran a condamné à mort un homme reconnu coupable de l'assassinat de son ex-femme. Les faits remontent au 6 mai 2018. Tout a commencé lorsque la victime a demandé à son ex-mari de s'acquitter de la pension alimentaire contenue dans le jugement de divorce. Fou de rage, le condamné plante alors 32 coups de couteau à la mère de ses trois enfants.

Assassinée pour avoir réclamé la pension alimentaire

Ne se suffisant pas de sa trentaine coups de poignard, l'ex-mari finira par achever sa victime en l'étranglant avec son écharpe. Un féminicide d'une rare violence survenu quelques mois après le divorce du couple.

L'autopsie pratiquée sur le corps de la femme a révélé que le meurtrier avait également violé sa victime. En effet, cette dernière « a été violée et violentée avant d’être assassinée. Sa glande thyroïdienne a fortement été endommagée. Elle a reçu sept coups de poignard au niveau de l’abdomen ce qui a causé la rupture de son estomac mais aussi de son foie.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Plusieurs coups ont été portés au niveau de la cage thoracique, mais aussi au niveau des poumons. Plusieurs mutilations ont été relevées, le cuir chevelu arraché et les doigts endommagés. D’autres plaies profondes ont été observées au niveau des cuisses. Le meurtrier a ensuite retourné sa victime sur le ventre pour lui asséner sept coups de poignard dans le dos », précise le rapport médico-légal.

Lire aussi : Double féminicide en Algérie : Deux femmes tuées à la hache à Alger