La wilaya de Skikda, située dans l'est de l’Algérie, a été épouvantée par une découverte macabre. En effet, le corps sans vie d’une femme a été retrouvé à l’intérieur d’un squat. Les circonstances de ce décès restent pour l'heure mystérieuses, a indiqué, mercredi 30 décembre, le média arabophone Ennahar.

Selon la même source, les commerçants du quartier ont découvert le corps sans vie de la femme à l’intérieur d’un magasin qui lui servait de squat, situé dans la commune d’El Harrouch, à Skikda. En fait, ils ont été attirés par l'odeur qui se dégageait de la décomposition du corps. Prévenus, les éléments de la Protection civile se sont immédiatement rendus sur les lieux. Cette découverte a plongé dans l'émoi les habitants de la région.

Une enquête a été ouverte

Les membres de la Protection civile ont procédé au transfert de la dépouille de la femme vers la morgue de l’hôpital. Le médecin légiste procédera à une autopsie afin de déterminer avec exactitude les causes et les circonstances du décès.

De leur côté, les services de sécurité  ont ouvert une enquête afin de mettre en lumière les zones d’ombre qui entourent cette affaire. Pour les éléments de la police, il s'agit de vérifier si la femme en question est décédée de façon naturelle ou si sa mort était du à un crime

Ce drame, qui a jeté l’émoi sur la population locale, vient alourdir le bilan déjà très lourd des morts suspectes recensées en Algérie. Pour rappel, le corps sans vie d’une femme de 22 ans a été découvert, dimanche 13 décembre, dans un appartement de la localité de Tichy, dans la wilaya de Bejaïa (Kabylie). Les services des forces de l'ordre avaient ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de ce décès.

Lire aussi : Double féminicide en Algérie : Deux femmes tuées à la hache à Alger