Plusieurs hommes d'affaires et hommes politiques de haut rang seront jugés à nouveau pour des faits de corruption. En tout, trois grosses affaires sont programmées pour être rejugées par la chambre pénale près la Cour d’Alger. Ces dossiers ont été reprogrammés suite à la cassation approuvée par la Cour suprême.

La première affaire concerne des groupes de concessionnaires automobiles, en l'occurrence Ahmed Mazouz, Hacene Larbaoui, Mohamed Baïri, Ali Haddad; les deux ex-Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal; les anciens ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi, Mahdjoub Bedda, Abdessalem Bouchouareb (en fuite), et des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, mais aussi l’ex-PDG de la BNA, Achour Aboud, l’ex-wali de Boumerdes, Yamina Zerhouni, et de nombreux cadres du secteur de l’Industrie.

Le deuxième dossier concerne la réalisation de l’autoroute Est-Ouest. Cette affaire avait été jugée en décembre 2015 pour se terminer par des condamnations allant de 1 à 20 ans de réclusion et trois acquittements contre 23 personnes morales et physiques. Ces personnes avaient été jugées pour des faits de corruption liés aux marchés de réalisation des tronçons de l’autoroute. Les anciens ministres Mohamed Bedjaoui et Amar Ghoul, cités dans l'affaire, n'ont pas été convoqués à l’audience alors que le principal accusé, Chani Medjdoub, a été condamné à 10 ans de réclusion.

À lire aussi :  François Hollande appelle la France à relancer son partenariat avec l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

Sept accusés en fuite

Enfin, la troisième affaire concerne le dossier de la Sonatrach, qui revient pour la seconde fois, cinq ans après le dernier procès en appel, tenu le 2 février 2016. Elle est programmée pour être rejugée le 17 février 2021 par la Cour d’Alger. Dans ce lourd dossier, sept mandats d’arrêt internationaux ont été lancés contre Chakib Khelil, son épouse et ses trois enfants, Reda Hamech, son homme de confiance et chef de cabinet du PDG de Sonatrach et Farid Bedjaoui.

Lire aussi : Algérie : 26 dossiers de corruption en attente à la Cour suprême