La wilaya de Aïn Témouchent, dans le nord-ouest de l’Algérie, a été secouée par deux effroyables découvertes. Deux femmes ont été retrouvées mortes dans des conditions non élucidées, rapportait, dimanche 10 janvier, le journal francophone El Watan. 

Il s'agit, selon le même site d’information, de deux affaires distinctes. L'une des deux victimes répondait aux initiales H. Ch., était âgée de 21 ans et résidait dans la localité d'El Amria. Quant à la seconde, elle était âgée de 45 ans et était domiciliée à la commune de Beni Saf. Ces deux tragédies, survenues l'une après l'autre, ont plongé dans l'émoi la population locale.

Selon les témoignages recueillis par les services de sécurité, la jeune femme de 21 ans se serait donné la mort. Elle a été retrouvée pendue à un autre à l'aide d'un châle. Il semblerait, aussi, que la défunte avait déjà tenté de se suicider auparavant.

Concernant la seconde victime, elle a été retrouvée morte sur la plage de Sidi Boucif avec des entailles profondes au niveau du crâne et aux maxillaires. Sa jambe gauche était également cassée. Son corps gisait sur les rochers en bas d’une falaise. La malheureuse aurait succombé à une chute de près de 400 mètres de hauteur, rapporte la même source.

À lire aussi :  Suisse : Un détenu algérien retrouvé mort dans sa cellule

Les éléments de la Protection civile ont évacué les deux dépouilles vers les centres hospitaliers les plus proches. Les services de sécurité de la wilaya de Aïn Témouchent, de leur côté, ont diligenté l'enquête d'usage. Il est question de connaître les causes exactes et les circonstances de la mort des deux femmes, même si la thèse du suicide pour la première et celle de la chute accidentelle pour la deuxième semblent plausibles.

Lire aussi : Algérie : Une femme retrouvée morte dans un squat