Un adolescent algérien a trouvé la mort après avoir été touché par balle lundi 11 janvier à Nantes, en France. Agée de 15 ans et répondant au nom de Abdelghani Sidali, la victime a rendu l'âme mercredi 13 janvier, rapporte la presse locale. Son corps devrait être rapatrié dans les prochains jours.

Abdelghani Sidali était sorti prendre l'air lundi 11 janvier, promettant à son père de revenir rapidement. Hélas, l'adolescent ne reviendra jamais à l'appartement familial, situé au quartier des Dervallières, à Nantes. A sa sortie, il a été gravement blessé par balle lors d'une fusillade ayant éclaté dans le quartier. « Abdel aidait sa petite sœur à faire ses devoirs. Deux heures après, il était hospitalisé », confiait son père, mardi.

Atteint à l’œil et à la carotide, le blessé a été évacué en urgence à l'hôpital. Les médecins ne pouvaient rien pour lui. Mercredi, ils ont décidé, en commun accord avec ses parents, d'arrêter de le maintenir en vie artificiellement, indique la même source. Abdelghani Sidali rendra donc l'âme mercredi. Nantes est consternée, mais surtout en colère.

Consternation à Nantes

« La mort de ce jeune garçon est un drame, pour sa famille d’abord, et pour nous toutes et tous, à l’émotion s’ajoute la colère face à cet acte inqualifiable et à la violence insupportable dont ce jeune est la victime », a réagi le maire de Nantes dans un communiqué relayé par la presse française.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Le corps de Abdelghani Sidali devrait être enterré en Algérie. Ses parents vont déposer des dossiers auprès du Consulat d'Algérie en vue d'accompagner la dépouille de leur fils, qui sera transférée dans les prochains jours en Algérie.

Lire aussi : Algérien tué par balles en France : Une marche blanche est prévue