Un ressortissant algérien âgé de 44 ans a été placé en garde à vue pour « tentative d'assassinat ». L’homme s'est introduit dans un commissariat à Amiens, dans le nord de la France, armé d'un couteau et a tenté d'agresser un policier, indique, mercredi 13 janvier, l'AFP.

Selon la même source, qui cite le procureur d'Amiens, Alexandre De Bosschère, le suspect de nationalité algérienne s'est présenté peu avant 16 heures, le 13 janvier, dans un commissariat du centre-ville d'Amiens (Somme) en tentant d'agresser un policier.

« Il sonne à l'entrée, et lorsque le policier présent lui ouvre la porte, il se précipite vers lui avec un couteau sorti en [sa] direction », a expliqué le procureur. Un policier a été « légèrement égratigné au doigt en retirant l'arme, mais c'est une blessure indirecte lorsque l'auteur était déjà maintenu », a-t-il encore précisé.

L’assaillant, de nationalité algérienne, est « inconnu de la police et de la justice ». Si son identité est connue, sa personnalité et ses motivations « doivent encore être précisées », notamment pour déterminer son état psychiatrique, a poursuivi Alexandre De Bosschère.

L’homme a « tenu des propos » en entrant dans le commissariat, mais « nous n'avons pas de certitude » et ceux-ci « doivent être corroborés par les témoins présents », indique-t-il. « Ce qui est sûr, indique-t-il encore, c'est qu'on a une agression, avec une arme blanche, délibérée sur un policier qui était en uniforme ». L’attaque peut « avoir été préméditée », a résumé le magistrat.

La police judiciaire et le parquet d'Amiens ont été saisis de l'enquête. « Bien entendu, toutes les informations utiles remontent aux services spécialisés, notamment dans l'antiterrorisme. On est pour l'instant sur une qualification de droit commun, en attendant d'en savoir plus sur son profil », a-t-il conclu.