Le sans-papiers algérien ayant refusé de livrer les commandes de deux restaurants juifs sera expulsé de France. C’est ce qu’a annoncé le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, sur Twitter. Le tribunal correctionnel de Strasbourg a condamné, ce jeudi 14 janvier, le livreur, âgé de 19 ans, à quatre mois de prison ferme.

Le jeune Algérien, jugé pour « discrimination fondée sur la religion » après avoir refusé de livrer les commandes de deux restaurants casher de Strasbourg, sera expulsé. Mais il devra d’abord passer une période de quatre mois en détention.

« J’ai pris la décision de faire expulser du territoire national le "livreur" de repas qui, dans le Bas-Rhin, avait déclaré ne pas vouloir effectuer de livraisons auprès des clients juifs. Il a, par ailleurs, été condamné à 4 mois ferme », a annoncé Gérald Darmanin dans un tweet.

« Toute discrimination est interdite en France par la loi. On doit respecter tout le monde dans ce pays », a déclaré, de son côté, le président du tribunal, en rendant sa décision assortie d’un mandat de dépôt. Jugé en comparution immédiate, le sans-papiers algérien, arrivé en France avec un visa de tourisme il y a environ un an, fait donc également l’objet d’une obligation de quitter le territoire français émise par la préfecture.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

L'affaire a, pour rappel, fait grand bruit ces derniers jours en France. Le ressortissant algérien, qui travaillait comme livreur pour l’entreprise Deliveroo, avait refusé de prendre la commande de deux restaurants juifs. La ministre française en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a décidé de convoquer la directrice générale de Deliveroo France. Il s’agit de « démontrer une volonté politique forte pour ne rien laisser passer face à l’antisémitisme et leur demander des comptes sur les faits inacceptables qui ont été rapportés », selon l’entourage de la ministre.