Lors de leur procès en appel, les deux assassins du boxeur Kerrad Mhenna ont été condamnés à la peine capitale pour « homicide volontaire avec préméditation ». Le tribunal de Tizi Ouzou a également jugé  les douze autres personnes impliquées dans cette affaire. 

Le tribunal criminel près la Cour de justice de Tizi Ouzou a condamné à la peine capitale les deux meurtriers du boxeur Kerrad Mhenna. Selon les sources du quotidien francophone Liberté, douze autres personnes ont été jugées pour « constitution d’un groupe de malfaiteurs en vue de commettre un crime », « planification collective pour l’agression d'une victime », « dissimulation des auteurs d’un crime » et « coups et blessures volontaires à l’arme blanche ».

Selon la même source, le procès en appel de cette affaire s’est ouvert dimanche et s’est achevé mardi matin (12 janvier) par le prononcé du jugement. Le procureur de la République, qui a qualifié de « rare violence » l’assassinat du boxeur, avait requis la peine capitale à l’encontre des 14 accusés.

Après délibération, les deux principaux prévenus ont été condamnés à la peine capitale, trois autres ont écopé de 20 ans de réclusion criminelle, tandis que les autres ont été acquittés. Notons que lors du procès en première instance, le tribunal avait prononcé « quatre peines capitales, six condamnations à 20 ans de prison ferme, une à 10 ans de réclusion criminelle et la relaxe pour le reste des accusés ».

À lire aussi :  Paris : Une Américaine violée par un SDF algérien

Rappelons que l’assassinat du boxeur Kerrad Mhenna remonte à la nuit du 23 juin 2016. Aux alentours de 23 heures, selon l’arrêt de renvoi et les déclarations des témoins, le groupe de malfaiteurs, armé d’armes blanches (épées et couteaux) et grenades lacrymogènes, a agressé et assassiné la victime au niveau d’un parking situé sur le boulevard Krim Belkacem de la Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou.

Lire aussi : Algérie : Un homme égorge froidement sa femme enceinte avant de l’éventrer