Un jeune ressortissant algérien résidant en Angleterre, a été mortellement poignardé dans la soirée du mardi 19 janvier vers 21 heures dans le nord de Londres. La police londonienne a procédé à l'arrestation de deux adolescents accusés du meurtre du jeune algérien de 17 ans, rapportent les médias britanniques. 

Anas Mezenner, 17 ans, est le premier adolescent tué à Londres depuis le début de cette année. Le garçon, d’origine algérienne, et dont la famille est établie au Royaume-Uni depuis plusieurs années, a été poignardé à mort à quelques mètres de son domicile à Haringey au nord de la capitale, Londres, en Grande-Bretagne.

Selon les médias locaux, le jeune garçon a reçu plusieurs coups de poignard de membres d'un gang, au moment où il tentait d'aider un ami à récupérer son téléphone portable volé. Les faits ont eu lieu à quelques pas de la maison d'Anas, qui a été transporté en urgence vers l'hôpital, où il finira par rendre l'âme tôt dans la matinée du mercredi 20 janvier 2021.

Par ailleurs, on apprend que les services de sécurité ont interpellé deux adolescents âgés de 16 ans, soupçonnés du meurtre du jeune Algérien, Anas Mezenner, au moment où les détectives ont fait appel à des témoins de l'incident.

Dévastée par la mort de son fils, la mère du jeune Anas a affirmé que le défunt « était un garçon adorable qui n'avait rien fait de mal ». L'étudiant d'origine algérienne « rêvait d'être pilote » a-t-elle ajouté. « Il regardait toujours des documentaires sur le vol, c'était ce qu'il voulait faire », a révélé, de son côté, le frère de la victime.

Lire aussi : Affaire de l’Algérien tué au couteau à Londres : Une récompense et un appel à témoins pour retrouver le meurtrier