Une femme âgée de 54 ans a été retrouvée morte dimanche 24 janvier dans son domicile, au chef-lieu de la wilaya de Tebessa, à l'est de l'Algérie. C'est ce qu'a indiqué, dans un communiqué, la cellule locale de communication de la protection civile. 

La cité du 1er novembre 1954 située au centre-ville de la wilaya de Tebessa a été secouée dimanche 24 janvier 2021 par un horrible drame. Une des habitantes du quartier a perdu la vie dans des circonstances mystérieuses. Son corps sans vie a été découvert dans son appartement familial situé au quatrième étage de l'un des immeubles de la cité.

Le corps portait des traces de blessures au niveau de la poitrine et de la tête, indique la protection civile qui a fait état de cette macabre découverte dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook. La même source qui ne précise cependant pas la nature des blessures, souligne que la dépouille de la victime a été transférée vers la morgue de l'hôpital de la même ville pour les besoins de l'autopsie.

Des sources concordantes indiquent en outre que les services de sécurité qui se sont rendus sur les lieux du drame ont enclenché une enquête pour déterminer les circonstances exactes de ce décès.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Le corps portait des traces de blessures

En attendant les conclusions des investigations des enquêteurs, les rumeurs et spéculations vont bon train concernant les causes de cette mort. Selon certaines indiscrétions, relayées par des sources médiatiques, la victime aurait été poignardée.

Ce décès rappelle la tragique disparition d'un jeune retrouvé mort dans des conditions toutes aussi mystérieuses dans la wilaya de Mila, le 25 décembre dernier. Le corps sans vie de la victime, âgée de 24 ans a été retrouvé dans la cité des 50 logements, au cœur de la municipalité de Oued Endja.