Une femme algérienne de 41 ans est menacée d’expulsion de France. Cette femme doit se battre désormais, contre un jugement définitif alors qu’elle a été victime d’une tentative d’assassinat et vit toujours sous les menaces et les intimidations.  

Selon le média français, Le Point dans son édition de vendredi 5 février,  la ressortissante algérienne Karima est menacée d'expulsion et doit repartir en Algérie, pays qu'elle dit avoir quitté il y a vingt ans pour la France. La situation administrative de la quarantenaire n'avait jamais posé problème. Elle n'avait eu affaire à la justice qu'en novembre 2014, en qualité de victime. Son agresseur a été condamné en 2018 en appel à 14 ans de prison par la cour d'assises de l'Essonne.

Ces jours-ci, un homme qui la harcèle depuis des semaines s'en prend à elle dans la rue dans un quartier de Paris. L’agresseur brandit un cutter et lui assène : « Si tu ne te maries pas avec moi, tu ne te marieras avec personne ! Je vais te tuer. »

L’assaillant lui porte plusieurs coups causant des entailles sur le visage, le cou, le cuir chevelu et les fesses de la victime. Karima affirme que durant tout le temps de l'instruction qui a duré des années, et encore aujourd'hui, elle reçoit des appels anonymes, des actes d'intimidation et « des menaces sur sa famille ». Son avocat Me Yakouti souligne que certains appels émanent d'Algérie, pays où l'on veut aujourd'hui la renvoyer.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

La préfecture du Val-de-Marne dans le  Grand Paris, qui a ordonné l’expulsion de la femme algérienne  lui reproche de ne pas avoir suffisamment fourni de justificatifs attestant sa présence continue en France entre 2006 et 2009. Pourtant la ressortissante algérienne avait transmis au tribunal administratif de Melun, diverses factures, relevés bancaires, ordonnances médicales, avis d'imposition et bulletins de paie à partir de 2014.