Le tribunal correctionnel de la localité de Dar El Beïda, à l'Est d’Alger, a reporté le procès de quatre personnes en raison de la complexité de l’affaire. Les quatre prévenus sont accusés d'avoir kidnappé, séquestré, avant de torturer une mineure pour avoir refusé de se prostituer, tout en filmant la scène, a indiqué mardi 16 février, le site arabophone Echourouk.

Selon la même source, le tribunal correctionnel a reporté le procès d’un gang, composé de quatre jeunes dont une femme âgée de vingt-ans qui le dirige, en raison de la complexité de l’affaire. Les malfaiteurs présumés avaient kidnappé une jeune fille mineure, l'ont séquestrée et l'ont torturée. Ils n'avaient pas manqué de filmer leurs actes avant de diffuser les images sur les réseaux sociaux dans le but de porter préjudice à la victime. Cet acte a semé la terreur dans les quartiers d’Alger laissant les habitants sous le choc.

Une mineure torturée pour avoir refusé de se prostituer

Libérée par ses ravisseurs, la victime n'a pas hésité à déposer plainte auprès des services de sécurité. Ainsi, grâce aux informations récoltées et à la vidéo circulant sur les réseaux sociaux, les enquêteurs de la police nationale ont réussi à identifier les malfaiteurs ce qui a permis leur arrestation. Les membres du groupe ont été placés en détention provisoire en attendant leur comparution devant le tribunal pour les chefs d’inculpation de « kidnapping, séquestration, violence et torture sur une mineure ».

À lire aussi :  Des drones et de faux billets saisis au port de Béjaïa

A noter que les quatre individus avaient proposé à la jeune fille mineure d’intégrer un réseau de prostitution. Refusant de céder à la requête du gang, elle a été enlevée et séquestrée à la demande de la femme qui se trouve être la cheffe du réseau. En raison de la complexité de cette affaire, le juge a reporté l’audience pour le mois d’avril prochain pour faire entendre les accusés.

Lire aussi : Algérie : Deux hommes arrêtés pour publication de photos intimes et chantage sur Facebook