La wilaya de Annaba s'est réveillée ce dimanche 28 février avec la nouvelle terrible d'un assassinat. Un homme, dont l'identité n'a pas été révélée, a tué son épouse en pleine rue, non loin de la célèbre place d'armes de Annaba. Selon des sources locales, la victime était âgée de 38 ans.

En effet, la rue Carthage, à Annaba, a été le théâtre d'un horrible crime. Un homme y a mis fin aux jours de sa propre femme. Le meurtre a eu lieu vers 8 heures, ce matin, selon les mêmes sources qui ne donnent aucune indication sur l'auteur du crime. Rien n'a filtré non plus sur les raisons de ce meurtre qui a mis en émoi toute la population locale.

Les éléments de la Protection civile n'ont pu que constat le décès sur place. Ils ont ensuite transféré la dépouille de la victime vers la morgue de l'hôpital de la ville pour y subir une autopsie. Par le biais de cette opération, il se pourrait que des indices apparaissent pour donner des éléments d'information aux enquêteurs de la police.

Les crimes contre les femmes de plus en plus nombreux

Comme à l'occasion de tout crime, les services de sécurité ont ouvert une enquête dans le but d'élucider cet acte criminel. Il s'agira pour les policiers chargés des investigations d'éclaircir toutes les zones d'ombre de ce crime et, bien entendu, s'assurer que l'auteur paie pour son méfait.

À lire aussi :  Des drones et de faux billets saisis au port de Béjaïa

Les crimes commis contre les femmes sont de plus en plus nombreux en Algérie. Et les auteurs agissent de plus en plus sauvagement. Le cas de la jeune Chaïma, violée, tuée et brûlée, est encore dans les esprits. La journaliste Tin Hinan Laceb, violemment tuée par son époux aussi. Mais, la sauvagerie était beaucoup plus atroce à Sétif où une jeune femme a subi les pires tortures et mutilations, avant de succomber à ses graves blessures.

Lire aussi : Femme assassinée à Constantine : C’était aussi une tentative d’avortement