Un baron de la drogue activement recherché en France se serait refugié en Algérie, son pays d'origine. C'est ce qu'a rapporté le journal français L'Obs, dimanche 21 mars. Répondant au nom de Moufide Bouchibi, ce narcotrafiquant serait à la tête d'un important réseau de trafic de drogue, indique la même source.

Selon l'Obs, ce malfaiteur faisait entrer en France entre 40 et 50 tonnes de résines de cannabis  annuellement. Il a été d'ailleurs condamné par contumace à 20 de prison ferme. C'était en 2015. La police n'a jamais réussi à l'appréhender, car il a quitté le territoire français depuis 10 ans.

Il a été repéré au Maroc puis en Tunisie en 2019. A chaque fois, il réussissait à semer les enquêteurs et les policiers qui le traquent toujours. Aux dernières nouvelles, Moufide Bouchibi se serait réfugié dans son pays natal, l'Algérie, où il possède d'innombrables biens immobiliers, indique la même source.

Insaisissable

Toujours selon l'Obs, ce baron de la drogue, qui s'est fait une véritable fortune après plus de 40 ans d'activités illégales, posséderait une villa et un hôtel qu'il aurait construits à plus de 10 millions d’euros dans la wilaya de Sétif, dans l'est de l'Algérie. Moufide Bouchibi, plus connu sous le sobriquet « Mouf », aurait également acquis des biens dans d'autres pays, au Maroc notamment ainsi qu'aux Emirats arabes unis.

À lire aussi :  Paris : Une Américaine violée par un SDF algérien

En fait, ce baron s'est lancé dans le trafic de stupéfiants et dans le crime organisé dès sa jeune adolescence. Il a été d'ailleurs arrêté et condamné en France à huit ans de prison ferme en 2004. Il sera cependant libéré en 2008, soit quatre ans plus tard. Dès sa sortie, il reprend ses activités et devient même l'un des barons de la drogue les plus dangereux et surtout les plus actifs de France. Pour la police française, il est aussi le baron le plus mystérieux.