Un joueur algérien a été victime d'un guet-apens tendu par une de ses anciennes amies, à Montpelier. Selon le journal régional Métropolitain, la jeune femme, considérée comme l'appât du guet-apens, a été arrêtée après cinq mois d'enquête.

Selon la même source, le joueur algérien, dont l’identité n’a pas été révélée, réside à Montpellier. Fin octobre dernier, le footballeur, âgé de 20 ans, aurait reçu un premier message de celle avec qui il avait noué des relations à l’époque où ils étaient mineurs.

Cette ancienne amie avait utilisé Snapchat pour renouer le contact avec le joueur et fixer un rendez-vous galant, qui était en fait un piège. Dès le lendemain, les deux anciens amis se retrouvent, discutent et fument avant de rentrer chez eux. Le footballeur de l'équipe d'Algérie ignorait alors qu’un stratagème avait été mis en place pour un car-jacking, prémédité avec un complice. Le lendemain, la jeune femme lui envoie un nouveau message, toujours sur Snapchat, l’informant qu’elle veut le revoir.

Piège au rendez-vous galant

Le couple se retrouve au même endroit que la veille. Mais alors qu’ils discutaient, un inconnu surgit de l’obscurité et pointe une arme de poing sur le footballeur, puis le frappe violemment, le blessant notamment à la tête, ce qui lui occasionne dix jours d’arrêt de travail.

À lire aussi :  Un sans-papiers marocain décapite son père à Lyon

La victime assurait avoir aperçu la jeune femme grimper à bord de la voiture et prendre la fuite avec son complice. La voiture sera retrouvée intacte le lendemain sur un parking d’une résidence du quartier de la Mosson-la Paillade.

Au bout de cinq mois d’enquête, les policiers du groupe des vols avec violences de la sûreté départementale de l’Hérault ont pu remonter jusqu’à la jeune femme. Elle a été interpellée mardi et placée en garde à vue. Les investigations se poursuivent activement pour rechercher l’agresseur.